Krung Tèn – Les crevettes qui dansent – Plat traditionnel Thaïlandais

Kung Tèn - Les crevettes qui dansent - Tradition Culinaire Thaïlandaise

Dernière mise à jour le: 16/04/2021 par Onakunevie

Krung Tèn – Les crevettes qui dansent… Dans votre assiette

Krung Tèn – Les crevettes qui dansent est un plat traditionnel Thaïlandais particulièrement épicé. Il à la particularité d’être un plat vivant. En effet, les crevettes d’eau douce qui constitut la partie viande du plat sont vivantes.

Elles marines dans une sauce hyper épicée et saute de partout des que vous enlevez le couvercle.

Je ne sais pas si je commence à m’habituer aux bizarreries Thaïlandaises ou si c’est dans ma nature, mais le fait de manger des bestioles vivantes ne me dérange pas.

Ca dois être dans ma personnalité. Je me rappelle, quand j’étais enfant, avoir manger sans aucune gène les vers du fromage de chèvre maison fait par ma tata de Valleraugue. Je dois avoir un penchant Golgoth. Mon père m’avait dit: « c’est comme du fromage vivant. Ils sont né dedans, ca fait de la viande, c’est nourrissant. Et puis il y en à trop pour trier ».

Attention, ca fouette. Plat super épicé, comme beaucoup de plat Thaï. Le résultat est très bon, mais sincèrement le gout serait le même avec du poulet, du porc ou n’importe quel autre fruit de mer. La sauce est tellement forte et parfumé que le gout des crevettes est inexistant.

C’est plus une recette d’ail cru avec du piment, de l’oignon rouge, de l’oignon tout court, de la coriandre et un peu de crevette. Elles sont translucides et microscopiques. Elles ne rajoutent aucun gout à la mixture. C’est juste pour les voir gigoter.

C’est d’ailleurs rigolo et ca fait plaisir de penser aux bobos végans qui s’horrifiaient devant une telle barbarie. On en reprend volontiers une poigner de plus, juste pour ca. Hemric Carron si tu m’entends?

La recette

  • Crevettes d’eau douce vivantes – 1 tasse
  • Ail 5 gousses
  • Piment 1 cuillère à soupe
  • Sauce de poisson – 3 cuillères à soupe
  • Oignon rouge – 1
  • Citronnelle – 2 cuillères à soupe
  • Coriandre – 2 cuillères à soupe
  • Le jus d’un citron vert
  • Oignon de printemps 3
  • Feuilles de menthe 5
  • Basilic – 2 feuilles

C’est beaucoup plus un hors d’œuvre ou un plat d’accompagnement qu’un plat principal. Je ne me vois pas me nourrir uniquement avec un méga assiette de Krung Tèn. C’est infiniment trop fort et peu nourrissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé!!