Mae Wak Mae Nachon, Mae Chaem District, Chiang Mai

Mae Wak

Mae Wak, Mae Nachon – visite chez les beaux-parents

Mae Wak, est le village originaire de ma compagne. Il s’agit d’un village de cultivateur typique thaïlandais. Il est situé proche de Doi Ithanon. La route unique pour y aller de Chiang Mai est très sinueuse. Il faut bien 3h30 de route pour parcourir 120km. Pour les amateurs de virages, c’est le paradis des motards. Mais à la longue, quand on y va régulièrement, ca devient pesant. Surtout qu’on a souvent des averses diluviennes typique des pays tropicaux.

 

La vie y est très différente des gens de la ville. Très proche de la nature. Les maisons sont très rudimentaires. Non pas qu’ils soient pauvres au point de ne pas pouvoir s’acheter des meubles. C’est un mode de vie différent. Les gens mangent par terre, sur des nattes. Dans les maisons, il n’y a pratiquement aucun meuble, à part des lits. Tout ce passe par terre. Leur seule richesse se trouve dans leur téléphone portable, car en bons Thaïs, ils sont perpétuellement vissés sur leur mobile.

La mentalité

La mentalité des gens du village est très communautaire. Mais sans aucune idéologie politique ou philosophique. C’est comme ça. Tous les gens sont des cultivateurs et chacun aide tous les autres paysans en échange d’aide ultérieure, quand se sera leur tour. Ils achètent le seul tracteur du village en communauté… À moins que ce soit une aide gouvernementale du Royal Projet ?

La vie du village

papa Bee - TipLa vie du village est rythmée par les travaux de la terre. Les gens sont très matinaux. Tout le village se lève vers les 5 heures du matin, et ils sont soit au champ des les 6 heures soit devant les fourneaux.

Ca sent la cuisine des l’aube et avec les poules et coqs en liberté qui gambadent dans tout Mae Wak, c’est impossible de faire la grasse matinée… Quand le voisin ne vient pas te parler alors que t’es encore au lit.

Lève tôt – couche-tôt

Qui dit lève tôt, dit couche-tôt. Les gens sont tous au lit vers les 21h30 maximum. Il n’y a pratiquement aucun commerce dans le bled. Je ne sais même pas où ils vont pour faire le plein. Pour la nourriture, ce n’est pas un problème, ils cultivent tout ce qu’ils mangent. Et pour l’alcool non plus. Plusieurs villageois dont un oncle de ma femme, distillent à tour de bras du whisky local. Un alcool de riz que j’apparenterai plus à du saké qu’a du whisky. Certains distillateurs produisent de l’alcool de bonne qualité, d’autre un breuvage qui risquerai de te rendre aveugle. Le genre de gnôle que si tu la mets dans ta moto, tu fais du 200kmh.

La vie y est très agréable, mais monotone. Quand on n’est pas habitué, on s’ ennuie très vite.
Disons que lorsqu’on y va, je suis très content, mais après 3 jours je suis encore plus content d’en repartir.

C’est le seul litige qu’il y a avec ma femme. Elle voudrait y retourner et pour moi, c’est hors de question. On verra si je finis par céder…

Diaporama

Les photos ont toutes été prises avec mon objectif 17‑50mm sigma. Il y a presque toute la belle-famille en photo. Il manque juste le fiston qui était parti glander avec ses pots. J’aime beaucoup ces gens. C’est la maison familiale. Les parents se sont rué pour changer de tenue pour la photo. Ce qui a fait rire tout le monde. Le reste des photos ont été prise dans les champs de riz du village.
Mae Wak est un endroit très paisible. Si vous aimez contempler vos doigts de pieds ou compter vos doigts ou vos dents, ce village est fait pour vous.

Pour l’anecdote, l’espèce de gros scarabée en début de diaporama a fini dans la panse de mes hôtes. Je le cherchais partout pour faire des photos supplémentaire quand ma chérie m’a dit qu’ils l’avaient mangé, cru et vivant. Même si je suis habitué aux curiosités culinaire Thaï, genre Œuf de 100 ans et autre Durian, je ne crois pas que j’aurai goûté à la bestiole. Je n’avais déjà pas trop apprécié les petits crabes vivants, donc je ne suis pas trop fâché d’avoir été oublié sur ce coup là 

3 Replies to “Mae Wak Mae Nachon, Mae Chaem District, Chiang Mai

  1. C’est assez propre et les gens ont l’air sympathiques. Mais au bout de quelques heures, pour un européen de la ville, ça doit être mortel!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé!!