Nourrir les Éléphants dans le district de Mae Chaem – Chiang Mai

Nourrir les Éléphants

Nourrir les Éléphants à Mae Chaem dans la province de Chiang mai

Nourrir les Éléphants. Depuis mon installation définitive en Thaïlande, je n’avais pas eu l’occasion de voir des éléphants.

Il faut dire que depuis le Covid19, les activités touristiques ont quelque peu été chamboulés. Il faut savoir aussi que pour approcher des éléphants, ce n’est pas comme aller au cinéma. On ne peu pas se présenter à l’entrée du camp, payer et voir ces merveilleux pachydermes.

La marche à suivre

La marche à suivre est la suivante : les camps d’éléphants sont tous en-dehors des villes. Donc, pour y avoir accès, il faut absolument passer par des tours operators. Chaque hôtel en possède à l’entrée et il y a aussi un grand nombre d’officines qui vendent tous types d’excursions en ville.

Le procédé est toujours le même. Ils contactent des transporteurs qui assurent l’acheminement vers la sortie de votre choix, et lorsque le mini van est plein, ils passent récupérer les touristes à leur hôtel ou point de chute. Si le van n’est pas plein, rien ne bouge. C’est aussi pour ca que vous pouvez faire de bonnes affaires.

Comment faire des bonnes affaires

Il suffit de ne pas être trop regardant sur la sortie et aller voir plusieurs revendeurs. Si vous êtes parmi les derniers à vous inscrire, ils casseront les prix pour dire de partir. Il n’y a jamais un seul touriste qui paye le même prix dans le mini van.

Apres Covid

Ca, c’était avant le covid. Maintenant, les hôtels sont vides, les tours operators fermés et les transporteurs à la maison. Donc conséquence directe, les camps d’éléphants sont fermés.

Lors de notre week-end chez la belle-famille à mae chaem. District reculé vers Doi Ithanon. J’ai demandé si on pouvait voir des éléphants. On nous a conseillé un endroit que nous n’avons jamais trouvé. Probablement fermé lui aussi. Sur la route, j’ai repéré ces trois éléphants. J’ai demandé à un voisin s’il était possible de les voir de prêt.

Il a appelé le cornac chargé de les nourrir et après 20 minutes d’attente et un pourliche de 250bth on a pu approcher les bêtes.

Etat lamentable

Nourrir les Éléphants dans le district de Mae Chaem – Chiang Mai

Quelle tristesse. Ils étaient dans un état lamentable. Sales, enchaînés, couverts d’ecchymoses. Logés en haut d’une pente abrupte où ils n’ont aucune place pour se promener.

De toutes façons leurs chaînes ne leur permettaient pas de faire quoi que ce soit. Même pas d’être ensemble.

Un des trois pachydermes était une vénérable maman de 90 ans. Je me demande bien ce que fait ce propriétaire avec ces bêtes.

DIAPORAMA

Je laisse juger par vous-même. Il y a, parait-il des animaux dans un état bien plus grave que ceux-là. Étant dans l’impossibilité de faire quoi que ce soit pour améliorer leurs conditions, je préfère ne pas les voir. J’avais déjà décidé de ne plus contribuer au commerce des éléphants quand j’avais visité le camp des éléphants avec Carine Hereu, mon ex pouffiasse qui m avait volé 1500 € ce jour là. Cette fois-ci s’est décidée. Je laisse ces bêtes ou elles sont et je me contante de les admirer dans mes reves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé!!