Wat Phrathat Doi Suthep à Chiang mai

Wat Phrathat Doi Suthep à Chiang mai

Dernière mise à jour le: 20/09/2020 par Onakunevie

Wat Phrathat Doi Suthep

Le Wat Phrathat Doi Suthep représente un temple bouddhiste situé dans la province de Chiang Mai, en Thaïlande.

Les gens l’appellent communément Doi Suthep, alors que Suthep est le nom de la montagne sur laquelle il est construit. Doi veut dire montagne en thaïlandais du nord, c’est-à-dire en l’anna.

Il est situé à treize kilomètres au nord de la ville, juste au-dessus de l’université de chiang Mai.

C’est un site sacré pour les Thaïlandais. Il y a une vue impressionnante sur la ville de Chiang Mai, malgré la pollution. Le Wat Phrathat Doi Suthep est une destination favorite auprès des touristes.

Lisez l’article sur Wikipedia, il est très complet.

Balade au Doi Suthep

Il y a longtemps que je voulais aller visiter le temple de Doi Suthep. Mais dernièrement, à cause d’importants incendies de forêt, l’accès au temple était interdit. Ma compagne travaille à l’université de Chiang Mai, je suis donc passé la prendre à la sortie du travail. Le temple est très proche de l’université, on la voit du point de vue, c’est un des derniers bâtiments avant le début de la colline.

Premier point de vue

Nous nous somme arrêtée au premier point de vue pour déguster une crème glacée et profiter de la vue. J’ai fait quelques photos de Chiang mai avec mon objectif grand angle Canon EF-S10-18mm f/4.5-5.6 IS STM. C’est la première fois que je l’utilisais. Ce sont les premières photos dans le diaporama publié ci-dessous.

Wat Phrathat Doi Suthep

Le temple se situe en haut de la colline. À son entré il y a la sempiternelle procession de boutiques souvenirs et collations.

Wat Phrathat Doi Suthep à Chiang mai

Une fois passé l’entré avec la dose de gel hydroalcoolique et le test de fièvre obligatoire, on est immédiatement dans le vif du sujet. Des le début sa monte, et pas qu’un peu. Il y a un escalier somptueux qui est aussi beau et imposant que long et raide !

Il n’y a aucune alternative. Faut grimper. Dire que c’est moi qui ai insisté pour venir explorer ce temple, je commence à le regretter avant même d’avoir fait les premiers pas. Faut dire que le confinement dû au Covid 19 m’a transformé en flemmard de compétition. Marcher oui, mais pas à pied !

Il a effectivement fallu se résoudre à grimper. Finalement, après moult arrêt pour cracher mes poumons et reprendre mon souffle, on a fini par arriver en haut. Le fait que tous les Thaïs qui gravissaient les marches avec moi ne faisaient pas mieux m’a encouragé à persévérer jusqu’en haut.

Video

Mise à jour du 20/09/2020

Je viens de produire un diaporama avec les photos que j’avais prise lors de cette visite et qui sont disponible plus bas. J’ai utilisé un des morceaux de mon prochain disque qui va sortir dans les semaines à venir.

J’ai rajouté un petit bout filmé  à la fin de la vidéo. C’était à la sortie de note visite, sous la pluie. La GoPro était sur l’épaule de ma chérie. Je me souvenais absolument pas avoir ses images en réserve. Rien de transcendant, juste l’atmosphère du lieu en fin de journée. 

Prix d’entrer

Juste après m’être assis pour reprendre mon souffle un Thaï de service et venu m’épingler pour me faire payer. Juste moi évidemment. Pas cher, 30bth, mais sur le coup ça m’a un peu énervé. Je commence à en avoir un peu mare de cette politique de plumage en règle des étrangers.

Le temple occupe tout le sommet de la colline. C’est un très joli temple parfaitement entretenu, comme tous les temples en Thaïlande. Il est perpétuellement en travaux.

Deuxième point de vue

Il y a plusieurs points de vue sur la ville de chiang mai. C’est très jolie malgré le perpétuel voile de pollution. Regardez le diaporama, même si j’ai retravaillé les photos, je n’ai pu enlever ce voile blanchâtre dans le ciel ; le nord de la Thaïlande est perpétuellement comme ca. Sur les photos on dirait qu’il ne fait pas beau, alors qu’il fait une chaleur suffocante. La pollution, due principalement au brûlis, masque presque tout le temps le ciel.

Encore en ce moment, c’est un peu mieux que d’habitude. Les brûlis sont presque finis, et il y a peu de circulation à cause du Corana Virus. Malgré tout, le fait que chiang mai soit dans une cuvette, l’air et toujours pollué.

Objectifs utilisés

J’ai utilisé trois objectifs distincts lors de cette balade.

  • Le grand angle Canon EF-S 10-18mm f/4.5-5.6 IS STM
  • Le téléobjectif Canon EF-S55-250mm f/4-5.6 IS STM
  • Le Zoom Sigma 17-50mm 1:2.8 EX DC

Consultez la page mon matos pour obtenir la liste détaillée de mon matériel photo.

Concernant le diaporama

J’ai utilisé plusieurs filtres différant pour éditer les photos présentes dans ce diaporama. J’utilise le logiciel DxO PhotoLab 3 ainsi que la suite de filtres Nick Collection pour éditer mes photos.

Si vous ne laissez pas le pointeur de la souris sur les photos, le diaporama défile tout seul comme un grand. Si vous laissez le pointeur de la souris sur les photos, le diaporama s’arrête jusqu’à ce que vous l’enleviez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé!!