Wat Phra That Doi Saket – temple Bouddhiste – Chiang Mai

Wat Phra That Doi Saket-Chiang Mai

Dernière mise à jour le: 28/05/2020 par Onakunevie

Wat Phra That Doi Saket – Chiang Mai

Le Wat Phra That Doi Saket est une temple bouddhiste construit en 1112, situé à Choeng Doi. Choeng Doi est un sous-district du district de Doi Saket. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Chiang Mai, sur la route de Chiang Rai.

Le temple est un Phrathat

L’appellation Phrathat désigne un temple abritant des reliques de Bouddha. Bouddha aurait visité Doi Saket et fait dont de ses cheveux. Cette relique est gardée dans un Chedi doré qui représente la partie la plus vénéré du temple pour les fidèles.

Lieux de pèlerinage

Le Wat Phra That Doi Saket est un lieu important de pèlerinage pour les bouddhistes du monde entier. En temps normal, c’est-à-dire hors Corona virus, le temple regorge de fidèles et de touristes.

Le temple

Le temple est situé en haut d’une colline. La colline de Suket. En thaïlandais, le mot « Doi » veut dire : colline. « Wat » voulant dire temple, le nom Wat Phra That Doi Saket veut dire : le temple sacré de la colline Saket.

La pagode est facile d’accès, mais situé en dehors de la ville, il est conseillé d’y aller par vos propres moyens. Avec une voiture ou un deux-roues de location. Il y a une vue magnifique sur Chiang Mai et la campagne environnante.

Notre visite au temple

J’y suis allé avec ma compagne Thaï qui est bouddisthe. Nous avons pris ma moto et nous sommes passé par san Kampaeng, car nous habitons à San Klang, qui est un sous-district du district de San Kampaeng.
Elle a sollicité la bénédiction d’un moine. Je ne lui ai pas demandé d’éclaircissement car elle est extrêmement réservée sur sa foi. Elle m’a juste réclamé de la photographier, ce que je me suis empressé de faire. Je ne suis pas Mr paparazzi pour rien. Je n’aurai jamais osé sans sa sollicitation… ou alors en me planquant derrière un pilier. 😉

Décorations

Le temple est décoré de peintures modernes de styles new age d’assez mauvais goût, signé par l’artiste thailandais Chaiwat Wananon. Le style est plus spirituel que religieux. Voir photos dans le diaporama publié ci-dessous. D’ailleurs la totalité du temple est une démonstration de faute de goût dans le mariage des couleurs, autant mal agencés que criardes. C’est mon humble avis et je le partage. 😀

Problème de photographe

Le problème qu’il y a avec la majorité des temples, c’est qu’ils sont énormes et situés aux sommets de collines. Il n’y a donc pratiquement jamais suffisamment de recul pour faire une photo d’ensemble. Même avec un grand-angle réglé au maximum d’ouverture, on obtient difficilement une photo du temple au complet. 

Le meilleur moyen serait un drone, mais la législation des drones en Thaïlande est telle, que j’ai retourné celui que je m’étais procuré avant même de m’en servir. 

CONCERNANT LE DIAPORAMA

Si vous ne laissez pas le pointeur de la souris sur les photos, le diaporama défile tout seul comme un grand. Si vous laissez le pointeur de la souris sur les photos, le diaporama s’arrête jusqu’à ce que vous l’enleviez.

J’ai pris la totalité des photos avec mon Zoom Sigma 17-50mm et le Canon EF-S 10-18mm. Regardez ma page mon matos pour avoir la liste de mon équipement photo au complet.

Vous pouvez aussi regarder le diaporama sur mon compte pro Flikr ou il est hébergé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé!!